000021.JPG
unnamed.jpg

Bio (français):

Oracles Sisters est formé par Lewis Lazar et Christopher Willatt. Ils commencent à écrire enfants, à Bruxelles, puis se séparent pour explorer le monde.

Christopher vit en Ecosse, où il dirige une salle de concert expérimentale de la scène underground d'Edimbourg. Il écrit plusieurs années sur le monde gothique des buveurs, des escrocs et des prostituées qui font vibrer le théâtre de la vie urbaine. Il est aussi mathématicien, golfeur semi-professionnel et cuisinier. 

Pendant ce temps Lewis, peintre, poète et musicien, fait de la voile le long des côtes de Nantucket prés de Boston, et joue dans un groupe avec un membre des Strokes à New York. Il créé son propre projet sous son nom et sort ses albums exclusivement au Japon. 

 Lorsqu’ils se retrouvent à Paris en 2017, Lewis et Chris reprennent leur travail et écrivent avec ferveur. Ils sont adoptés par une famille d’amis artistes et musiciens et développent un son qu’ils décrivent comme de la « musique pour faire l’amour » du « deep end country music » ou «  de la poésie sur patins à roulettes ». 

C’est Pigalle et ses cabarets sur la fin, leurs visions de jeunes femmes en couleurs, et l’esthétique de l’empire haussmanien qui évoque un désir mystique gravé dans la pierre et qui leur inspire le nom du groupe : Oracle Sisters. 

Embarqués dans une histoire d’amour avec la ville et ses mélodies, ils voguent sur une musique mystique et sensuelle. 

Les deux artistes gardent toujours à l’esprit ce fameux dicton irlandais « que la vérité ne fasse jamais obstacle à une bonne histoire ! ». 

Ils sont accompagnés par le renommé bassiste/producteur Jérôme Goldet et Julia Johansen, batteuse ensorceleuse aux harmonies vocales célestes.